Skip to main content
Dernières mises à jour > Nouvelles

Des artistes des quatre Premières Nations hôtes collaboreront à la conception de l’identité de la marque des Jeux

Nouvelles
People working on the brand identity for the Games

Les Jeux Invictus de Vancouver-Whistler 2025 ont annoncé le choix d’artistes des quatre Premières Nations hôtes qui travailleront ensemble à la création et à la conception de l’identité visuelle des Jeux. Il s’agit de Levi Nelson – Nation Lil’wat; Olivia George – Nation Tsleil-Waututh; Mack Paul – Nation Musqueam et Ray Natraoro – Nation Squamish, qui ont été sélectionnés à l’occasion d’un appel à propositions lancé à l’automne dernier par le comité d’organisation.

Il s’agit d’une initiative inclusive unique en son genre pour les Jeux Invictus ainsi que pour les Premières Nations concernées. Ces artistes concevront une identité globale qui représente chaque nation. Les dirigeants des Premières Nations ont participé au comité et au processus de sélection en examinant notamment les propositions des artistes participant·e·s sur la base de leur expérience et de leurs idées. Les artistes ont soumis des propositions pour l’élaboration de l’identité visuelle qui s’exprimera grâce au marketing des Jeux (imprimé et numérique), aux activations sur place aux Jeux et au matériel de communication, comme trame principale du récit des Jeux Invictus de 2025 à Vancouver et Whistler.

Le concept de l’identité visuelle reposera sur le lien existant entre le chemin vers le rétablissement sur lequel s’engagent les concurrent·e·s des Jeux Invictus et les membres de leur famille, ainsi que la réalisation remarquable que représente pour elles et eux le fait de prendre place sur la ligne de départ et de franchir la ligne d’arrivée des Jeux. Il sera également lié au slogan « Pagayons ensemble [AB1] », qui représente le parcours commun du comité des Jeux Invictus 2025, des Premières Nations hôtes, des nations participantes du monde entier ainsi que des membres de leur famille et leurs ami·e·s qui les soutiennent.

Les artistes rencontreront des membres clés de la Fondation des Jeux Invictus pour la première fois le 3 avril afin de discuter de la façon dont ils peuvent créer une histoire visuelle convaincante sur la relation entre les Forces armées canadiennes, les Jeux Invictus et les communautés autochtones dont les terres constituent les territoires sur lesquels se dérouleront les Jeux. Les artistes utilisent des techniques différentes, y compris la sculpture, ce qui leur permet d’apporter des perspectives et des idées variées à la conception de l’identité visuelle.

« Les épreuves des Jeux Invictus 2025 et des concurrentes et des concurrents auront lieu sur les territoires traditionnels des nations x ʷ məθ kʷə y əm (Musqueam), S ḵwxw ú7mesh (Squamish), S ə l ílw ətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh) ̓et de la nation L ílwat », a déclaré Peter Lawless, directeur général des Jeux Invictus de 2025 à Vancouver et Whistler. « L’inclusion d’artistes des quatre territoires nous aidera à raconter l’histoire des Jeux, à travers le regard des artistes, tout en tissant des liens entre nous et les terres et les eaux dont elles, ils et iels s’occupent depuis des temps immémoriaux. »

Information sur les artistes :

Levi Nelson – Nation Lil’wat

Levi Nelson est un artiste de la Nation Lil’wat, basée à Mount Currie, en Colombie-Britannique, au Canada. Il a récemment obtenu son diplôme de premier cycle de l’Emily Carr University of Art + Design à Vancouver, avec une spécialisation en arts visuels. Ses œuvres font partie des collections permanentes du Audain Art Museum de Whistler et de la collection d’art de la VGH & UBC Hospital Foundation ainsi que d’importantes collections privées dans le Lower Mainland et partout au Canada. Nelson habite maintenant à New York, où il étudie en vue de décrocher son diplôme d’études supérieures à la Columbia University School of the Arts, en 2023.

Mack Paul – Bande indienne Musqueam

kʷəlasəltən, dont le nom anglais est Mack Paul, vient de Musqueam. Quand iel était jeune, sa famille a veillé à ce que sa vie soit enrichie par la culture et la tradition, et encore aujourd’hui cela constitue un guide pour iel. C’est ce qui l’a poussé·e à apprendre et à défendre sa langue traditionnelle, le hən̓q̓əmin̓əm̓.

Ray Natraoro – Nation Squamish Kaapulk / Sessiyám (Ray) est membre de la nation Squamish. Il sculpte des masques, des mâts totémiques et des canots depuis 1994. Il a appris à sculpter des canots aux côtés de son oncle aujourd’hui décédé. Sa famille construit des canots depuis cinq générations. Il a aidé à sculpter trois canots de course et, en 1998, il a été le maître sculpteur d’un canot de mer de 37 pieds pour la Nation. Ray est heureux de transmettre ses connaissances à ses nombreuses apprenties et nombreux apprentis. Il rend hommage aux enseignements de sa famille en perpétuant cette tradition pour les générations à venir.

Olivia George – Nation Tsleil-Waututh– Olivia George est une artiste de la Première Nation Tsleil-Waututh. Olivia, qui est née et qui a grandi à North Vancouver, a appris très jeune à aimer l’art. Ce qu’elle aime surtout, c’est la conception et la création de nombreux projets et logos pour ses client·e·s de la North Shore. Parmi ses principales réalisations, mentionnons le laissez-passer saisonnier pour le centre de villégiature Mount Seymour et la conception des médailles pour le tournoi de rugby à sept du Canada HSBC à Vancouver. Comme artiste salish de la côte, Olivia, qui est autodidacte, s’efforce toujours de représenter au mieux de ses capacités un récit, un animal, une marque ou toute autre signification particulière. Tout en étant traditionnel, son style est empreint d’une touche de simplicité et de modernisme.

Bulletin Sinscrire

« * » indique les champs nécessaires

I'm Interested In...